Caroline Paul, CEO et fondatrice de Talents & China Travels

Caroline Paul a créé une agence de communication spécialisée dans le marketing touristique.

  • DUT Techniques de Commercialisation à l’université d’Angers
  • 1994-1997 MBA International Travel Management à l’ESCAET
  • Business Development and Communication Assistant chez Havas Voyages
  • 2011 Création de Talents & China Travels

Quel a été votre parcours ?

Après mes études, j’ai obtenu un premier job chez Havas American Express. J’ai commencé dans la branche tourisme d’affaires. Par la suite, je suis passée sur l’événementiel avant d’arriver à la communication plus globale. Puis j’ai créé une entreprise spécialisée dans la communication, totalement digitale.

Qu’avez-vous acquis au travers de vos différentes expériences professionnelles ?

Chez Havas American Express, via le tourisme d’affaires, j’ai pu toucher à tous les métiers du tourisme. Le tourisme d’affaires est parfait pour cela, j’assemblais des prestations : l’aérien, l’hébergement, ou les activités réceptives. Cela m’a permis d’acquérir un savoir-faire très technique du montage de voyages pour des typologies de voyages d’entreprise différents. À travers mon parcours, j’ai eu des expériences terrain ainsi que des expériences humaines qui m’ont beaucoup aidée. L’aspect humain m’a fortement donné envie de créer ma propre entre- prise, dans un environnement en pleine évolution. J’ai pu en effet répondre à un besoin d’accompagnement de la part des acteurs dans le cadre de la digitalisation du marché.

Qu’est-ce qui vous fait vibrer dans cette industrie ?

J’ai toujours voulu travailler dans le secteur du tourisme. Cette industrie est à très fort potentiel. Peut-être que j’ai choisi aujourd’hui de faire valoir le réceptif, car la France est l’un des plus beaux pays du monde, qui fait rêver. Ce n’est pas un choix lié à la volonté de voyager. Il y a un fort potentiel et de nouveaux enjeux auxquels il faut répondre grâce au digital. Il y a quelques années, les touristes américains étaient les plus nombreux. Demain, ce seront les Chinois. L’industrie se transforme, elle passe du physique au connecté, via le web et le mobile. Il y a énormément de choses à faire, dans tous les métiers, et d’idées à faire émerger.

En une phrase, en quoi consiste votre métier ?

Nous sommes une agence de communication spécialisée dans le marketing touristique, et nous accompagnons la transformation digitale des acteurs du réceptif en France, avec une très grosse expertise sur le marché émetteur chinois.

Que représente le marché chinois dans votre agence ?

Il représente 70 % de notre chiffre d’affaires. Nous menons des actions sur le parcours online du voyageur chinois. En parallèle, nous agissons sur toute la chaîne de valeur, que ce soit les guides, les monuments, les hôtels, les transporteurs, les cabarets, etc. Tous ces acteurs ont besoin de recréer leurs outils dans un écosystème différent du nôtre. La culture chinoise est très spécifique, et nécessite une complète réadaptation. Les plateformes, les usages sont bien différents.

Comment a évolué Talents & China Travel en sept ans ?

J’ai créé la société en 2011 à Paris sur un positionnement d’agence spécialisée en marketing touristique. Très vite, nous avons également accompagné la transformation digitale du retail.
Les boutiques ont besoin d’attirer des touristes du monde entier, tout spécialement les Chinois qui sont les plus gros acheteurs en termes de panier moyen. J’ai embauché plusieurs chefs de projet dont certains sont chinois. Aujourd’hui, nous sommes une équipe mixte de 12 personnes, avec des filiales à Hong Kong et Shanghaï. D’année en année, nous avons doublé notre chiffre d’affaires, qui atteint environ un million d’euros. Nous sommes en train d’ouvrir le capital de l’entreprise, pour accompagner notre croissance. Nos prochains enjeux sont d’ordre technologique car nous mettons en place une billetterie mobile sur la plateforme chinoise WeChat pour réserver tous les monuments français d’exception.

En quoi votre formation initiale vous a aidée pour la création d’entreprise ?

L’ESCAET m’a aidée à mieux comprendre l’écosystème et les enjeux, à prendre du recul et à avoir une vision globale du marché. Cela a été aussi le point de départ de mon intégration dans le secteur travel, de la prise en compte des enjeux de ce marché notamment au niveau digital qui m’ont poussée à créer mon entreprise.

Qu’est-ce qui vous a donné l’envie de créer votre entreprise ?

Depuis très longtemps, j’avais des visions de nouveaux marchés, notamment la Chine. Je me suis lancée à une période où le business était plus difficile en agence événementielle. J’ai eu envie de changer et aller de l’avant. Je crois beaucoup au rayonnement international de la France, via le tourisme et le luxe.

Il faut aussi être bien accompagné, choisir des compétences complémentaires à la sienne.

Pouvez-vous décrire vos missions ?

Ma première mission est de faire du conseil en stratégie, mettre en place des outils, produire du contenu et acheter des espaces media. La deuxième mission est la production de contenu en chinois, où nous sommes devenus experts. Nous faisons aussi du storytelling sur chaque marché émetteur et sur le marché chinois, grâce à une équipe de community managers chinois. Nous allons bientôt ouvrir une « business unit » dédiée au m-commerce pour vendre des souvenirs de luxe au marché chinois et je vais créer une agence de voyages haut de gamme pour cette clientèle. Nous produisons également du contenu éditorial à l’attention des nouveaux touristes individuels, très jeunes, de la génération Z.

Quelles sont les qualités nécessaires pour être compétente à votre poste ?

Être en bonne santé ! Ce poste demande énormément de recul et de rigueur pour bien gérer les choses, et rapidement. Il faut aussi être bien accompagné, choisir des compétences complémentaires à la sienne.

Quels défauts ne faudrait-il pas avoir ?

Être fatiguée et mal entourée !

Vous servez-vous d’un outil technologique tous les jours ?

En tant que chef d’entreprise, j’utilise un logiciel de gestion comptable 100 % client. Je me sers aussi de la plateforme WeChat, qui est l’outil d’échange avec nos clients et prestataires, essentielle sur le marché chinois.

Avez-vous un mentor dans l’industrie du tourisme ?

Jean-Maurice Thurot, le co-fondateur de l’ESCAET, m’a beaucoup marquée par ses qualités de visionnaire. Aujourd’hui, je suis coachée par un dirigeant d’une très grosse entreprise de services du numérique, hors tourisme. Il m’aide à faire des choix d’entrepreneur.

Quel est votre plus belle réussite ?

Aujourd’hui, notre plus beau challenge est d’avoir des clients fidèles d’année en année, avec les plus belles références du réceptif, comme le Château de Versailles, le Bristol, les Galeries Lafayette, Cartier… Mais la réussite est toujours remise en cause au quotidien, avec des enjeux permanents. Je suis très prudente.

Pour finir, avez- vous eu coup de cœur pour une destination à titre professionnel ?

Le Mont St-Michel, où nous avons organisé un LiveShow au lever du soleil, di usé sur Weibo, le Twitter chinois.

Et à titre personnel ?

Je suis allée aux Maldives, dans un endroit exceptionnel, en pleine nature. C’est un vrai luxe quand on habite une grande ville.

Interview extraite du magazine Stratégos n°69.

Mise à jour le 7 avril 2020

Retrouvez son profil sur Linkedin

Articles récents