Convention de l’AFTM de Marseille : Julie Panadero était l’animatrice de cet événement

« Animer des tables rondes, challenger les consultants, rendre un networking convivial et sérieux tout en respectant un timing serré, c’est le défi qu’a relevé brillamment Julie Panadero le 6 juin dernier !

Julie Panadero est formatrice en expertise business travel à l’ESCAET, elle est aussi déléguée régionale adjointe de l’AFTM pour la région PACA.

C’est elle qui a animée et co-organisé la convention de l’AFTM du 6 juin dernier sur le thème suivant : “Vis ma vie de voyageur d’affaires” : aléas du quotidien et bouleversements du secteur, les enjeux du parcours voyageur.

Son credo : transmettre, échanger, accompagner, écouter, conseiller, stimuler, engager et co-construire. Auprès de qui ? Étudiants, professionnels, créateurs d’entreprises, start-up. Sur quel sujet ? Le secteur du voyage d’affaires !

Pourquoi avoir retenu ce thème pour cette convention ?
Nous avons souhaité pour cette journée une thématique qui rassemble différentes fonctions (travel manager, chargé de voyages, acheteur, assistant de directeur) et différents niveaux de maturité du travel management entre certains grands groupes et des PME-PMI. Parce que c’est en quelque sorte le reflet de notre délégation et de ses membres, une grande hétérogénéité mais un objectif commun : celui d’améliorer le travel management au sein de chaque structure. Alors quoi de mieux comme thématique que celle du parcours voyageur pour rassembler ?

En 2016, l’AFTM a publié un livre blanc sur le parcours du voyageur en ayant pour objectif de donner aux responsables de la gestion des déplacements professionnels les moyens de comprendre et d’affronter les nouveaux défis qui se présentent à eux. Dans la continuité de cet objectif, nous voulions créer des cercles de réflexion sur certaines étapes du parcours du voyageur afin que les participants puissent confronter leurs points de vue, les actions qu’ils avaient déjà mis en place en interne, les victoires ou les échecs qu’ils ont rencontrés.

Quels enseignements tires-tu de cette journée d’échange ?
Cette convention me conforte dans l’idée que même si certaines problématiques semblent être très présentes dans la presse, dans des événements ou encore dans des livres blancs, elles ne sont pour autant pas complètement appréhendées au sein des entreprises. Nous devons continuer à créer des moments d’échanges où les fonctions en charge du travel management au sein des entreprises puissent partager sur leurs problématiques en interne.

Tu as conçu un programme d’animation original pour cette journée. Y-aurait-il eu une influence de l’ESCAET « Touch » ?
Oui, sûrement ! À travers nos programmes de formation étudiante et professionnelle, nous travaillons énormément sur les formats d’apprentissage pour que chaque participant puisse être acteur de sa formation.

Lorsque nous avons créé le programme de cette convention, il était important pour moi de créer des échanges entre les participants et que chacun puisse apporter sa vision. J’ai donc proposé un painstorming : trouver une solution à court, moyen et long terme sur une problématique que nous rencontrons au quotidien. Cela a beaucoup plu aux participants !

Tu es déléguée régionale adjointe de la délégation régionale PACA de l’AFTM. Quels sont les enjeux spécifiques aux professionnels des déplacements de la région ?
Pour moi, le premier point est sur la reconnaissance du titre de travel manager au sein des entreprises en local. C’est le combat de l’AFTM depuis sa création mais il existe encore des enjeux sur cet aspect en région. Le second point est lié la mobilité des collaborateurs et l’accessibilité de nos territoires. Nous devons être en mesure de travailler avec les collectivités pour ne pas rendre le parcours voyageur d’un collaborateur marseillais ou niçois plus compliqué que celui d’un parisien. »

Lire l’interview sur le site de l’AFTM

Articles récents